Les volets ont plusieurs fonctions, à savoir protéger efficacement vos fenêtres mais aussi votre maison, l’assombrir la nuit ou pendant la journée et participer à la régulation de la chaleur tout en améliorant l’isolation de votre intérieur. Un large choix s’offrant à vous, on vous aide à faire le tri…sur le volet !

Les types d’ouverture

Il faut distinguer quatre types d’ouverture de volets parmi les volets battants (ouverture à la française), les volets pliants, les volants roulants et les volets coulissants. Ils peuvent tous être motorisés à l’exception des modèles pliants.

- Ajustables en hauteur et en largeur, les volets battants possèdent des avantages en termes d’isolation phonique et thermique. Certains modèles peuvent intégrer des persiennes pour faire circuler l’air et la lumière ou tout simplement pour répondre à un style. Les volets battants pleins offrent davantage de sécurité. Ce type de volets convient parfaitement aux constructions traditionnelles. Toutefois, ils sont peu adaptés à une isolation par l’extérieur.

- Les volets roulants existent aussi en bois. Souvent en PVC ou en aluminium, les volets roulants présentent trois atouts : l’isolation, la sécurité et la résistance. Préférez l’aluminium pour les volets de grandes dimensions. Selon la configuration de votre logement, pour des raisons esthétiques mais aussi pour des problématiques financières, sachez que le coffre des volets roulants peut être installé à l’intérieur ou à l’extérieur de l’habitation. Si la plupart sont motorisés pour le confort, il existe des modèles à ouverture manuelle. La sangle est plus appréciable et plus discrète que la traditionnelle manivelle.

- Les volets pliants ne prônent pas la sécurité. À choisir, on préfèrera donc les poser à l’étage d’une maison.

- Enfin les volets coulissants sont très modernes. Il existe d’ailleurs des modèles à galandage qui viennent se loger dans la paroi du mur. D’autres modèles à tableaux, notamment pour les baies vitrées, viennent se replier les uns sur les autres dans un rail de guidage. L’encombrement sur la surface du mur est donc réduit et cela permet aussi de les installer sur les façades très ouvertes.

Bon à savoir :

Le volet domotique vous permet de programmer l’ouverture et la fermeture de vos volets, que vous soyez tranquillement assis dans votre canapé ou en train de flâner quelque part en Europe pour vos vacances. Pour tromper l’ennemi, il n’y a pas mieux ! Et ma sécurité ? Les volets les plus sécurisants sont les modèles roulants électriques. Ils sont effectivement dotés de systèmes anti-arrachement, anti-crochetage et/ou anti-relevage. L’indice IRP, de 10 à 150, vous permettra de veiller et de comparer la résistance des lames.

Les différents matériaux

Les volets peuvent être en bois, en PVC, en aluminium ou en acier.

- Le bois est un matériau solide et durable, d’abord choisi pour son charme naturel. Les volets en bois sont dotés d’une excellente isolation phonique et thermique. Pour aucun entretien mais en gardant l’aspect du bois parfois même jusqu’au toucher, optez plutôt pour des volets en composite.

- Le PVC est facile d’entretien, solide et polyvalent avec de bonnes propriétés isolantes.

- L’aluminium et l’acier ont un gros avantage : leur résistance. Ils sont inaltérables et demandent d’ailleurs peu d’entretien. Pour les volets de grands formats, ils sont parfaits.

Aides et crédits d’impôt

Vous pouvez bénéficier d'un crédit d'impôt si vous effectuez des dépenses en faveur de la qualité environnementale de votre habitation principale. Ainsi, l’installation de volets isolants ouvre droit au Crédit d’Impôt de Transition Écologique (CITE) mais aussi à des aides financières et à la prime énergie.

Que vous soyez propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit, pour profiter du crédit d’impôt, vous devez être en mesure de justifier que le logement est votre résidence principale et qu’il est achevé depuis plus de 2 ans. Par ailleurs, l’installation des volets doit être réalisée par un professionnel « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE). Il doit s’agit de volets isolants qui respectent des critères de performance. Les conditions du crédit d’impôts sont pour le moment valable jusqu’au 31/12/18.

Dans le cadre d’une rénovation, - le plus souvent avec remplacement des fenêtres -, les volets isolants permettent aussi de vous faire bénéficier de l’Éco-Prêt à taux zéro avec un moment maximal de 30 000 € sur 10 ans.

Pour les bâtiments de plus de 15 ans, l’agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (Anah) peut également prendre en charge jusqu’à 50% du montant des travaux d’installation de volets isolants. De leur côté, afin de contribuer à la transition énergétique, les collectivités peuvent parfois apporter des aides sous forme de prime ou en finançant par exemple les études thermiques et de faisabilité. Bon à savoir : nous vous conseillons de vous rapprocher de l’ANIL (Agence Nationale d’Information sur le Logement) ou de l’ADIL (Agence Départementale pour l’Information sur le Logement), sans oublier les professionnels qualifiés RGE. Notez que les aides ne sont pas forcément cumulables et peuvent être soumises à des conditions de ressources.

Quelle couleur pour mes volets ?

Bien sûr, il existe de nombreux coloris. Toutefois, certains territoires peuvent interdire le choix d’un coloris inhabituel. Avant de choisir, il est donc assez conseillé de vous renseigner auprès de votre mairie afin de prendre connaissance des réglementations d’urbanisme.