Suspensions pour plantes, sets de table, bijoux, tentures murales, housses de coussins, ceintures, assises, tapis, cache-pots, attrapes-rêves, anses de cabas… Le macramé s’invite partout dans la maison et dans la mode ! Le tissage et par glissement le macramé, est une des dernières tendances déco’ bohème, ethnique et chic. Impossible de passer à côté !

Tendance macramé

Le macramé signifie « nœud ». C’est un art ancestral de tressage, - l’un des plus anciens d’ailleurs -, qui consiste à faire des nœuds décoratifs en tissus ou en cordes pour créer un joli motif. Nœuds plats ou en relief, le macramé existe depuis la nuit des temps, introduit par les tisserands arabes. Dire que la technique nous arrive des années 70 est donc quelque peu erroné. 

Toujours est-il qu’aujourd’hui, le macramé est très à la mode. Avec plus de 50 types de nœuds différents plus ou moins complexes, les idées créatives n’ont aucune limite. 

Le macramé est une technique de tissage manuelle très agréable et satisfaisante à réaliser. Star des projets Do It Yourself, le macramé est un loisir créatif pouvant aussi convenir à des enfants.

Les types de nœuds

Le principe consiste uniquement à réaliser des nœuds successifs. Les nœuds de macramé se font toujours avec quatre fils. On distingue les fils de travail (à l’extérieur) et les fils porteurs (à l’intérieur). Ce sont les fils de travail qui servent à réaliser les nœuds autour des fils porteurs (ils portent le nœud).

À la base du macramé, il y a le nœud simple et le nœud plat.

-      Le nœud d’alouette inversé

Le nœud d’alouette inversé est un nœud simple qui sert au montage. Vous avez besoin d’un brin de fil.

  1. Plier le fil en deux parties égales (vous avez maintenant deux brins)
  2. Placer la boucle sous le porte-nœud
  3. Introduire les extrémités du fil dans la boucle
  4. Serrer le nœud

-      Le nœud plat

Le nœud plat est constitué de deux demi-nœuds. Vous avez besoin de deux brins de fil.

  1. Plier les fils en deux parties égales (vous avez désormais 4 brins)
  2. Faire deux nœuds de tête d’alouette inversé
  3. Passer le fil de travail de droite sur les deux fils porteurs (au centre)
  4. Passer le fil de travail de gauche sous les deux fils porteurs
  5. Serrer le nœud

Bon à savoir : pour intégrer une perle dans du macramé, il suffit de glisser les fils porteurs dans la perle et tisser autour ou en dessous afin de la maintenir.


La petite astuce

Pour empêcher les petits défauts d’irrégularité et ne pas déformer le tissage, les nœuds doivent être noués avec la même intensité. Le serrage doit être régulier.


 La longueur de fil

Nœuds simples, nœuds complexes, nombre de nœuds, force de nouage… La longueur de fil est très variable d’un projet à un autre. Pour vous aider à évaluer la longueur de fil nécessaire, vous pouvez faire quelques tests d’échantillonnage avec vos différents types de nœuds. 

En moyenne, il faut calculer quatre fois la longueur du modèle terminé avec des nœuds simples (jusqu’à huit fois si vous prévoyez de plier les fils en deux). 

Vous n’avez pas assez de fil ? Rallongez les fils en les reliant avec un nœud plat. Ni vu ni connu, et ça continu ! 

Bon à savoir : N’importe quel fil convient à l’activité à condition qu’il ne s’agisse pas d’un fil extensible. Toutefois, certaines matières comme le nylon sont plus difficiles à tresser.

 


LE MATERIEL : de quoi avez-vous besoin ?

  • Fils : fils en coton, cuir, cordons, sisal, laine, ficelle, scoubidou… (matières naturelles ou synthétiques)
  • Porte-nœud
  • Paire de ciseaux
  • Mètre ruban

En options

  • Planche de travail en liège, en plastique, en bois... (pour faciliter le maintien de votre réalisation)
  • Perles à macramé, breloques...
  • Fils de couleurs (osez le fluo !)

 


 La pratique

La base du macramé est appelée porte-nœud. De type baguette, il s’agit d’un support sur lequel vous allez venir attacher vos fils. Pour simplifier le tissage, nous vous conseillons de fixer le porte-nœud sur une planche de travail.

Bon à savoir : pour la réalisation d’un porte-clé, utilisez l’anneau en guise de porte-nœud.

Pour le montage, vous devez commencer par faire un nœud d’alouette sur le porte-nœud. Créez autant de nœuds d’alouette que nécessite la largeur de votre projet. Tissez selon vos envies à partir de cette base. Pour vous aider, vous pouvez utiliser un patron.

Vous avez terminé le tissage ? Retirez le porte-nœud et admirez votre travail.

Ça vous inspire ?

La technique est facile à apprendre et permet de créer toutes sortes de choses.

Le macramé est véritablement une activité créative à la portée de tous. Et si vous débutiez par un bracelet ou un porte-clé afin de vous familiariser avec les nœuds de base ? Passez ensuite aux motifs muraux, aux suspensions pour plantes… Sélectionnez des modèles simples pour vos premiers projets. 

Autre conseil à suivre pour commencer : utiliser des fils à macramé. Pour vous aider, sachez que vous trouverez de nombreux ouvrages consacrés à cet art. 

Une chose est sûre, vous allez très vite prendre le goût du tissage car essayer le macramé c’est l’adopter.

1, 2, 3, tissez !