La Tiny House, - « tiny » pour « minuscule » en anglais, est une toute petite maison. La plupart du temps en bois et avec tout le confort habituel, elle est montée sur une remorque pour être facilement déplacée. Né aux USA à la suite de l’ouragan Katrina en 2005, le phénomène « Tiny House » a pris de l’ampleur en 2008, avec la crise financière des Subprimes. Grâce à cette maison miniature, des milliers de personnes, furent relogées très rapidement. Apparait ainsi un nouveau mode de vie…

« Petite maison, grande liberté »

Dans les grandes lignes…

Plutôt par envie, pas choix et par plaisir, les Français ont, eux aussi, succombé à la tentation et au concept de la maisonnette mobile. Construite essentiellement en bois, la Tiny House est arrivée chez nous, il y a quelques années seulement. Non sans rappeler les cabanes de notre enfance, la Tiny House possède surtout toutes les caractéristiques d’une maison. De fait, elle a des arguments séduisants…

Refuge idéal, la Tiny House dispose en effet, de tout le confort nécessaire : un espace cuisine, un espace de vie, une chambre au moins et une salle de bains, mais aussi de nombreux rangements. Les constructeurs comme les auto-constructeurs n’ont qu’un souci en tête, l’optimisation des m². Plus longue que large, la Tiny House est une maison intelligente et pleine d’astuces, comprise entre 20 et 25 m². Souvent, elle est dotée d’une, voire de deux mezzanines qui exploitent toute la hauteur afin d’offrir un plus grand volume à la « pièce » de vie. Au détriment de l’espace intérieur, certains modèles disposent d’une mini terrasse à l’avant de la maison. Parfois, la terrasse s’est logée en place en toiture à la manière d’un observatoire intime. 

Raccordée aux différents réseaux, une Tiny House peut être utilisée comme habitation principale pour toute l’année ou bien seulement pour certaines périodes. Avec l’installation de panneaux solaires et d’un système de récupération et de traitement des eaux de pluie, elle est même capable d’être complétement autonome…


Que dit la législation ?

- La Tiny House est un habitat mobile dont la construction ne requiert ni déclaration préalable de travaux ni permis de construire.

Dans le cas d’une Tiny House fixe, c’est-à-dire sans moyen de mobilité, le cadre réglementaire de la maison individuelle s’applique.

- Ce type d’habitat est autorisé à stationner sur une propriété privée. Cependant, un stationnement de plus de 3 mois, consécutifs ou non, nécessite une autorisation d’urbanisme.

- Elle doit être assurée et son occupation à titre d’habitat principal, est soumise à une taxe annuelle. 

- La Tiny House est immatriculée et ses déplacements sur route, sont réglementés au niveau des dimensions et du poids. De fait, cela a une incidence directe sur la catégorie de permis de conduire.

On s’attend, dans les années à venir, à voir évoluer la législation par la création d’un cadre juridique propre à la Tiny House. Actuellement, on se reporte plutôt à la législation relative aux caravanes et aux mobil-homes.


 Un espace restreint pour une vie simplifiée…

Habiter une Tiny House n’est pas forcément synonyme de minimalisme. Avec beaucoup d’organisation, de nombreuses familles américaines partagent les murs à 4. Sans pour autant s’affranchir du confort, vivre dans une Tiny House nécessite d’adapter son style de vie en adoptant de nouvelles habitudes. Au-delà des particularités de cette maison, le concept prône d’abord la liberté.

« Vivre dans une Tiny House signe la volonté de revenir à d’autres valeurs »

Personne seule, couple, couple avec enfants… Les propriétaires qui choisissent de tenter l’expérience, - avoir un habitat plus petit et moins cher tout en gardant un certain confort -, aspirent à vivre plus simplement, au plus près d’eux-mêmes et de la nature. D’une certaine manière, ils refusent la sur-consommation et s’impliquent à leur niveau à limiter les impacts sur l’environnement en réduisant l’empreinte écologique (de la construction comme de leur mode de vie). La nature devient un véritable terrain de jeu, et cette petite maison, un repère chaleureux.

Côté construction…

On aurait tort de confondre cette chouette petite maison avec un mobil-home ou une caravane. Avec la Tiny House, exit le pastique ! De conception thermique, la Tiny House est une maison écologique, essentiellement fabriquée en bois (en filière locale en général).

Isolation, étanchéité, système de chauffage, équipements… En réalité, elle s’approche des standards actuels de construction de maison individuelle.

Conçue pour y vivre été comme hiver, la Tiny House peut aussi servir de chambre d’amis, de logement étudiant, de bureau ou être proposée à la location saisonnière.

Fabriquée sur place par vos soins ou livrée sur sa remorque, la Tiny House est à l’origine, un habitat mobile. En France, si cet usage n’est pas très fréquent, il reste toutefois possible d’emporter votre maison où bon vous semble… enfin presque ! Ce n’est pas un camping-car tout de même.

Dernier argument, et pas des moindres : son prix, en moyenne compris entre 15 000 € et 50 000 €.

Ne dit-on pas qu’un petit chez soi vaut mieux qu’un grand chez les autres ?