Les types de lambris

Vertical ou horizontal ?

Lambris vertical : préconisé pour des pièces à faible hauteur sous plafond. Il va donner l’impression d’ « allonger » la hauteur de la pièce.
Lambris horizontal : préférable pour des petites pièces, auxquelles il donnera plus d’espace.

Classification des surfaces et finitions pour les lambris massifs

Le lambris raboté donne un aspect lisse, avec une grande gamme palette de couleurs possibles, s’adaptant à tous les intérieurs.
Le lambris brut de sciage reste un lambris de bois massif à l’état brut, donnant une ambiance authentique et naturelle.
Le lambris brossé, traité spécialement, convient pour tous les styles.

Finition hydrocire : sans solvant, la cire traite le bois à cœur.
Finition vernis : teinté ou incolore, sans solvant. Application en surface (en général plusieurs couches), qui donne un toucher soyeux.
Finition lasure : à base d’eau, donne au bois un aspect naturel et frais. Le veinage naturel du bois reste visible. Particulièrement adapté aux bois feuillus et résineux. Séchage rapide.

Les autres types de lambris

Le lambris revêtu laminé (support MDF et HDF), avec une gamme étendue de décors de qualité déclinés dans des lames larges. Il est facile d’entretien et résistant aux UV.

Le lambris PVC, avec une offre de profilés et décors importante déclinée dans plusieurs gammes pour murs, plafonds et même pièces humides.

Lambris brossé couleur naturelle

Autour du lambris

Accessoires : les clips à lambris bois

En acier galvanisé, les clips sont adaptés pour tout type de lambris galvanisé. Ils sont invisibles et facilement démontables, le bon maintien du clip sur la languette est assuré par des dents. Ils se fixent avec des pointes ou des agrafes.

A noter : le choix du clip se fait par rapport à l’épaisseur de la languette et non par rapport à l’épaisseur totale du lambris.

Précautions à prendre

Il est fortement recommandé d’entreposer les colis dans la pièce SANS LES OUVRIR au moins 3 jours avant la pose du lambris, afin que le matériau se stabilise à la température et l’hygrométrie ambiantes de la pièce.

De même que pour le plancher, prévoir un joint de dilatation de 1,5mm/ml avec un minimum de 8mm, qui sera ensuite maqué par les plinthes ou les quarts de rond.

Pour renforcer l’isolation du mur et assurer une bonne ventilation, il est préférable de faire une pose sur tasseaux.

Dans le cas d’une pose horizontale, commencer par poser le lambris en partant du bas et d’un coin de mur.

Respecter le DTU n°36.1 qui définit les règles de l’art en matière de pose.